À propos de l’artiste

De gauche à droite : Frédéric Mathieu, Georges Wolinski, Francis Balagna

Frédéric Mathieu, a le geste ample et vif, son crayon ne quitte que rarement le support. Son sens de l’observation très développé, fait qu’il semble travailler avec facilité, ce qui caractérise les maîtres. La puissance et la finesse de son trait donnent une grande véracité et une animation dans les expressions des visages et des corps. Son imagination féconde lui donne matière à traduire des scènes surréalistes d’animaux à corps humains dans des situations cocasses et cachant toujours une leçon de morale, dans cette comédie humaine tragico-comique. Il est toujours à la recherche dans ses allégories du rapport entre l’homme à l’animal et de l’animalité de l’homme et vice-versa. Ses mises en scène d’allégories, sont très construites, nous transportant dans des lieux féériques pleins des mystères de notre imaginaire. De 1998 à 2007 il a un atelier 28 passage Charles Dallery dans le 11e arrondissement.